Faucheuses et faucheurs volontaires

Faucheuses et faucheurs volontaires du Gard

Depuis plus de 20 ans, les OGM se sont invités dans l’agriculture industrielle et dans le paysage agronomique mondial.
La lutte contre la généralisation de ces cultures transgéniques, a été popularisée en France par les fauchages des essais en plein champ puis des cultures trangéniques autorisées. D’abord initié par le syndicat agricole Confédération paysanne, ils ont été ensuite réalisés avec l’ensemble du mouvement social et citoyen.
En 2003, sur le Larzac, un rassemblement altermondialiste a permis la création des Faucheurs volontaires selon les principes de l’action non-violente et de la désobéissance civile ou civique. Une charte définie les modalités et le champ d’action voir le site https://www.faucheurs-volontaires.fr
Plusieurs adhérents et salariés de la Biocoop Soleil Levain se sont inscrits dans ce mouvement naissant.
Depuis 2005, Soleil Levain accueille dans ces locaux, la diffusion de matériel de sensibilisation et d’information accompagnés de bières et de vins « militants », des badges, des tee-shirts…

Les OGM sont des organismes génétiquement modifiés, c’est à dire que l’on a introduit dans leur génome des gènes provenant d’autres espèces vivantes. Si la prouesse technologique peut être saluée, ces OGM de transgénèse sont des plantes pesticides : soit elles en produisent (Bt) ou reçoivent sans dommage des herbicides (RoundUp). Les menaces sont réelles et nombreuses :

  • sur l’agriculture paysanne par la confiscation des semences par des firmes agro-alimentaires (brevet sur le vivant),
  • sur la santé des populations par les effets néfastes,
  • sur la biodiversité.

Pour en savoir plus, le site d’INF’OGM : https://www.infogm.org/

Aujourd’hui, les OGM de transgénèse ne sont plus cultivés en France grâce à ces mobilisations, mais ils continuent d’arriver par milliers de tonnes dans les ports européens. Le maïs OGM et le soja OGM en provenance des USA et d’Amérique du Sud sont destinés principalement à l’alimentation animale, car les consommateurs européens n’en veulent pas dans leurs assiettes, le défaut d’étiquetage permettant de les masquer au regard des consommateurs. Mais la problématique des OGM reste entière. car elle s’est renouvelée en Europe avec les « nouveaux » OGM : les variétés de plantes cultivées comme le colza et le tournesols VRTH (Variétés Rendues Tolérantes aux Herbicides). Les techniques de manipulation génétique utilisées sont multiples : fusion cellulaire, CMS (stérilité mâle cytoplasmique), édition de gènes, CRISPRCas9, etc. et leurs effets sont méconnus.

Ces OGM appelés aussi OGM cachés, répondent bien à la définition de la loi européenne sur les OGM mais en France des milliers d’hectares de colza et de tournesols VRTH (Variétés Rendues Tolérantes aux Herbicides) sont cultivés sans contrôle et sans aucun suivi. Cependant, grâce aux actions et aux procès des Faucheuses et Faucheurs, un arrêt de la CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) du 25 juillet 2018, les a reconnu comme des OGM et ils devraient désormais être soumis à leur réglementation.
Plus récemment, des actions avec d’autres mouvements contre les pesticides sont en cours comme des analyses d’urine pour détecter le glyphosate (matière active du RoundUp). 100 % des analyses positives garanties ! Les Faucheuses et Faucheurs volontaires soutiennent et participent à cette campagne.
Contact : campagneglyphosate30@gmail.com

Les objectifs et moyens d’action des Faucheuses et faucheurs volontaires d’ OGM :

  • Veilles et suivis au niveau national et régional
  • Fauchage revendiqué et à visage découvert
  • Procès médiatisé
  • Sensibilisation auprès des populations
  • Soutien aux Faucheuses et faucheurs inculpés
  • Collecte de moyens financiers
  • Partenariats et échanges avec Biocoop, Confédération paysanne, Semences paysannes, Nature et Progrès, etc.
  • Pour une planète sans OGM, ni dans les champs, ni dans les assiettes, ni ici, ni ailleurs !

Un site : https://www.faucheurs-volontaires.fr
Pour des infos locales avec les Faucheuses et faucheurs volontaires d’OGM du Gard
Contact : faucheurs30@gmail.com